Afin d'offrir un confort d'écoute maximal à ses auditeurs, Alternantes FM souhaite investir dans du nouveau matériel de diffusion. La radio nantaise fait appel au soutien de ses auditeurs et a donc lancé une campagne de crowdfunding ouverte jusqu'au 10 novembre.

 

Acquérir un nouveau matériel de diffusion pour une meilleure écoute

Aujourd'hui, Alternantes FM souhaite offrir à ses auditeurs un confort d'écoute optimal tout en leur permettant de connaître instantanément, depuis son site internet, les titres diffusés à l'antenne. Afin d'atteindre cet objectif et se désengager d'un opérateur extérieur, la radio a besoin d'acquérir un serveur de diffusion performant et un nouveau logiciel de programmation d'antenne.

Alternantes FM a donc mis en place une campagne de crowdfunding pour permettre à ses auditeurs et aux nantais de soutenir la radio dans cette aventure.

Participez au crowdfunding

 

30 ans de radio locale et indépendante

Depuis sa création en 1987, Alternantes FM, radio locale associative nantaise, ouvre son antenne à la « société civile », à toutes celles et ceux qui désirent s'exprimer, défendre et promouvoir des idées.

Alternantes FM compte 3 salariés et une cinquantaine de bénévoles actifs dans l'animation et la technique. Son fonctionnement d'association salariés-bénévoles lui permet de produire et développer des programmes de qualité destinés à tout public.

 

Aujourd’hui, les animateurs bénévoles ne se  cantonnent pas seulement aux émissions musicales. Alternantes FM se distingue en leur proposant aussi des émissions traitant des questions de société, d'actualité en lien souvent avec leurs compétences professionnelles. (Emploi, économie sociale et solidaire, entrepreneuriat, handicap...)

Aujourd’hui, les animateurs bénévoles ne se  cantonnent pas seulement aux émissions musicales. Alternantes FM se distingue en leur proposant aussi des émissions traitant des questions de société, d'actualité en lien souvent avec leurs compétences professionnelles. (Emploi, économie sociale et solidaire, entrepreneuriat, handicap...)